Notre sécurité

Toute cette violence, ...n'y a t-il pas un lien avec le progressisme ? ...

Projet d'implant mondial

 
L'abbé Salenave nous entretien de différents sujets tel que la Puce, le coronavirus, la chiffre de la bête etc... vraiment intéressant ! 
Apocalypse de Saint Jean (chapitre 13, versets 16 à 17) : Tous les humains auront la Marque de la Bête et nul ne pourra acheter ou vendre sans la Marque de la Bête ! 
Bille Gates recommande le vaccin avec un implant dans le cadre de la mise en place du Nouvel Ordre Mondial ! 

La prise de conscience serait-elle au sein de l'église ?

Pourtant, la partie la plus effrayante de 2020 est invisible, elle se passe à huis clos :

Lire la suite

La desinformation de BFM WC

BFM TV modifie les propos d’un policier par un montage. Les Grandes Gueules diffusent la version non modifiée

Le masque sur le visage des personnes que l’on interviewe, c’est pratique : puisqu’on ne voit plus les lèvres, on peut modifier à volonté les propos enregistrés, sans que ça ne se voie.

Deux individus de type Africains est devenu deux individus...

Sauf quand… une autre émission du même média décide de diffuser les propos d’origine. C’est ce qui s’est passé avec l’interview d’un policier qui raconte l’agression subie par une infirmière dans un bus. BFM TV a décidé d’utiliser le masquage du visage pour modifier les propos du policier. Cette escroquerie aurait pu passer inaperçue… jusqu’à ce que les Grandes Gueules diffusent la version intégrale.

Regardez, et jugez par vous-même :

Après, les journalistes se demandent la main sur le coeur pourquoi ils font partie des professions les plus détestées de France…

La lettre patriote logo

 

 

Assassinat à Bayonne

Bayonne

Depuis 5 jours, Philippe Monguillot, chauffeur de bus à Bayonne, se trouvait en état de mort cérébrale après une violente agression. Il est décédé ce vendredi 10 juillet à 17h30, a annoncé sa famille à RTL. "Nous avons décidé de le laisser partir. Les médecins étaient pour et nous aussi", a confié l'une de ses filles, Marie.

 

Selon le parquet de Bayonne, Philippe Monguillot a été victime d'une agression "d'une extrême violence" alors qu'il voulait contrôler le ticket d'une personne et exigeait le port du masque pour trois autres. Âgés de 22 et 23 ans et connus des services de police, deux hommes soupçonnés d'avoir porté les coups ont été mis en examen pour tentative d'homicide volontaire et écroués. Deux autres individus, des trentenaires, ont été écroués et mis en examen, notamment pour "non assistance à personne en danger".

L'agression de ce père de famille avait suscité une grande émotion dans la commune basque, tout comme dans le pays tout entier. Mercredi 8 juillet au soir, quelque 6.000 personnes vêtues de blanc ont participé à une marche en hommage à la victime, défilant derrière l'épouse et les trois filles de la victime. 

 

"À ces personnes-là qui ont retiré la vie de mon père, la vie de ma mère, notre vie à nous, qu'elles payent, mais fort. J'ai envie qu'elles souffrent. Je veux qu'elles ressentent ce qu'on ressent là maintenant", avait confié l'une des filles de la victime au micro de RTL. "On nous l'a enlevé, on a rien demandé, il a été travailler et il a trouvé la mort. On ne peut pas enlever la vie de quelqu'un pour un ticket de transport", fustigeait Véronique, l'épouse de la victime, au lendemain du drame.

Lire la suite

Revue de presse Police & Réalités : meurtre d'Axelle

Des précisions sur les circonstances de la mort d’Axelle percutée et traînée sur plusieurs centaines de mètres par une voiture

 

Axelle

L’association « Hors service «  apporte les précisions suivantes suite au décès d’Axelle :

Après nos échanges avec des proches de la victime et des intervenants’ voici la dernière version de l’affaire de la jeune aide soignante mortellement fauchée à Lyon.

Axelle se trouvait avec un groupe d’amis lorsqu’un véhicule avec à son bord plusieurs individus originaires des quartiers Nord Est de LYON a percuté le chien d’un ami d’Axelle.

S’en est suivie une altercation et un appel au 17 de la part des amis d’Axelle.

Axelle s’est positionnée devant le véhicule pour le retenir en attendant l’arrivée de la Police.

C’est alors que le conducteur à percuté la victime qui est tombée sur le capot puis au sol devant le véhicule.

Son conducteur a alors accéléré et Axelle s’est retrouvée coincée sous le véhicule.

Quelques centaines de mètres plus loin le véhicule a reculé décrochant ainsi la victime très gravement blessée puis a pris la fuite en roulant sur la victime qui est rapidement décédée des suites de grâves blessures hémorragiques.

 

Lire la suite

Il sera trop tard

ChloroquinePendant que Macron cherche querelle au Pr Raoult et tergiverse sur les vertus de la chloroquine, les USA font main basse sur les stocks mondiaux.

Quand la France réagira, il sera trop tard. Comme pour les masques respiratoires...

 

Cette imprévision est criminelle.

Les origines du coronavirus

La RAI, chaîne italienne sérieuse, avait fait un reportage sur la création d'un super coronavirus en laboratoire en 2015. Donc, cela est possible. Vu le manque d'éthique des Chinois, le gvt français a commis une grave faute d'installer un labo P4 à Wuhan.

Voilà un extrait d'une émission Italienne de 2015 qui évoquaient cette expérimentation :

Journal TV italien de 2015 : Un coronavirus créé en laboratoire

 

De ce reportage datant de 2015 dans le très sérieux journal télévisé TGR LEONARDO de RAI 3, on peut retenir que :

1) Il est possible de créer de nouveaux virus en laboratoire

2) En partant de virus d'animaux

3) De créer des chimères pathogènes pour l'homme au travers de virus qui sinon n'attaqueraient pas l'homme

4) Que les Coronavirus entrent dans cette catégorie

5) Et que les Chinois l'ont fait avec la participation des Français (Américains et Russes ayant refusé) 

Un homme blessé par arme blanche dans le quartier du Blosne à Rennes

Un homme a été découvert gisant dans la rue un peu avant 7h30 dans le quartier du Blosne à Rennes ce samedi 11 mai. Blessé par arme blanche, il a été transporté en urgence absolue au centre hospitalier Pontchaillou.

Samedi 11 mai 2019 à 11:32

Police Nationale (Photo d'illustration)
Police Nationale (Photo d'illustration) © Radio France - Richard Vivion

Lire la suite