Infos locales

Que se passe t-il en 2607 ?

Une église en mouvement

Le dimanche 8 novembre n’est pas le 1er dimanche de l’Avent, c’est le 1er dimanche du reconfinement, et, de l’interdiction pour l’Eglise de célébrer la messe dominicale. Alors que les grandes surfaces, comme les petites, restent ouvertes et que le Ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a laissé entendre qu’il pourrait autoriser la réouverture d’autres commerces non-essentiels le dimanche, l’Eglise de France doit faire profil bas. Son service n’est pas essentiel, pour Emmanuel Macron.

Dans le diocèse de Fréjus-Toulon, à Hyères, une cité balnéaire bordée par la Méditerranée, où résida la reine Victoria, et, où de nombreux écrivains passèrent, comme Edith Warton, André Gide, les églises du secteur sont presque vides ce dimanche matin. Dans l’église Saint-Louis, qui se situe place de la République, des prêtres ont revêtu leurs chasubles de couleur liturgique verte. Ils s’apprêtent à célébrer la messe, sans fidèle. Ils sont masqués et officient devant une caméra qui retransmet en direct la célébration. Etonnamment, les fidèles qui sont, habituellement, près de 300, seront plus de 1200 à visionner cette messe sur la chaîne YouTube de la paroisse. A quelques kilomètres de là, au même moment, Mgr Dominique Rey, l’évêque du diocèse, célèbre dans les mêmes conditions. Il se trouve à Solliès-Pont, avec le curé de la paroisse, le père Ludovic-Marie Margot. La messe est animée par une nouvelle communauté, la Fraternité Missionnaire Marie Mère des Apôtres. Dans son homélie du jour, Mgr Rey rappelle que la messe est célébrée pour tous les saints du diocèse.

Une semaine après la Toussaint, il invite tout le monde à « devenir saint. Cette sainteté se définit comme une union à Dieu. Il s’agit d’une communion d’amour qui saisit toute notre humanité. » Il ne dira pas un mot sur le reconfinement, ni sur la décision du Conseil d’Etat de refuser les messes publiques. La messe n’est pas le lieu de joutes politiques. Le Conseil d’Etat, dans son prononcé, a renvoyé l’Eglise et le gouvernement face-à-face, avec l’obligation pour le gouvernement de se concerter avec les représentants du culte, avant le 16 novembre. Mgr Rey est cependant « confiant » sur l’issue de cette concertation avec le gouvernement. Il espère que les messes reprendront après, « avec la mise en place d’un nouveau protocole plus stricte ».

Lire la suite

150 manifestants à Valence

A Valence (Drôme), près de 150 catholiques manifestent pour le retour des messes le dimanche

Les fidèles catholiques de Valence (Drôme) veulent leur messe, et le font entendre avec une manifestation qui a réuni près de 150 personnes dimanche 15 novembre. Le rassemblement était autorisé en préfecture.

150 manifestants

Les catholiques manifestaient dimanche 15 novembre pour retrouver leurs messes habituelles. Le rendez-vous était fixé devant la cathédrale Saint-Apollinaire de Valence, à l'initiative du "collectif des fidèles de l’Eglise catholique de la Drôme". Près de 150 personnes ont participé.D'autres manifestations étaient prévues ce dimanche à Chambéry et Lyon, avec un rassemblement matinal devant la Basilique de Fourvière.Pour Nadège Desdoits, l'une des organisatrice de la manifestation de la Drôme, la messe le dimanche est une liberté fondamentale de notre société. "Les Eglises restent ouvertes" nous dit-elle. "Nous ce que nous demandons, c'est l'eucharistie, parce que c'est la présence réelle de Jésus. C'est un coeur à coeur avec lui. On a besoin de vivre en chair et en os cette rencontre avec Jésus dans la messe. C'est aussi une rencontre communautaire, avec de la charité".

Lire la suite

L'enjeu des élections à Montélimar

L'ancien Maire,  dans un communiqué, alerte sur les enjeux des prochaines élections.
Permettez-moi d'alerter à mon tour, les électeurs, sur la réalité de la gestion de Franck REYNIER.
Non pas sur son bilan désastreux que tout le monde connaît, (abandon du centre ville, facture de son projet l'Envol, ...) mais sur son comportement révélateur, durant ces dernières semaines.

  1. Non respect de la Loi, avec :
    - son refus d'organiser un conseil municipal, malgré l'obligation qui lui en a été faite par la demande de  8 conseillers,
    - son interprétation du terme "sans délai" de l'article 1 de l'ordonnance du 1er avril qui précise "Le maire informe sans délai et par tout moyen les conseillers municipaux des décisions prises", comme la décision 2020.03.28D du 24 mars, ou encore la décision 2020.03.34D du 16 avril, qui sont portés à notre connaissance le 05 mai 2020, (plus de 6 semaines pour les plus anciennes)
  2. Mensonges récurent et de plus en plus gros, avec :
    - l'annonce le 17 avril, photo à l'appui, de l’imminence de la distribution de masques, alors que la commande sera signée le 23 avril, pour une livraison, au mieux le 11 mai
    - le choix d'une EURL lilloise (capital de 1 500 € et aucun rapport d'activité), pour la fabrication des 70 000 masques, qui finalement seront Chinois,
    - EURL qui devient filiale d'un grand groupe Belge, possédant 4 usines de production dans le monde,
    - Grand groupe Belge, (capital de 18 600€), en déficit chronique depuis sa création, (-162 448 € en 2018) , un endettement énorme (-341 025 € en 2018), mais surtout un effectif équivalent temps plein de 2,3 personnes
  3. Copinage, avec :
    - la décision URGENTE 2020.03.34D du 16 avril, soit 1 semaine avant les commandes de masques, de signer une convention avec la SCI LE VENTOUX de participation aux coûts d'équipements, avec son copain monsieur Christophe LAPIERRE gérant également de la SARL qui commercialise des Porches. 
  4. Tricherie électoraliste, avec :
    - sa démarche d'agir seul, sans s'encombrer du conseil municipal, paraître quoi qu'il en coûte, en photo dans l'action, laisser les conseillers élus dans le "commentaire" par non information ou mensonges, montre que Franck REYNIER est aux abois.
    - Peut-être a t-il peur que soit mis au premier plan des faits qui entraîneraient sa mise en examen ?

Lettre ouverte au Maire de Montélimar

  1. EN PREAMBULE (communique-du-7-mai.pdf)


Le 17 avril 2020, le Maire de Montélimar bouclait son document de propagande « informations municipales », avec en page 11, sa photo en train de distribuer des masques à la population.

Il ajoutait que 70 000 masques étaient commandés et que leur distribution allait « être fourni à chaque habitant de l’agglomération dans les jours qui viennent », donc autour du 23 avril !!

Tenant compte du décret du 1er avril, malgré son refus illégal de tenir un conseil municipal virtuel, monsieur REYNIER nous informe, par mail, le 05 mai 2020 des décisions qu’il a pris tout seul, depuis début avril.

Nous constatons donc :

  • qu’il décide le 23 avril 2020 de passer commande de 70 000 masques de protection lavables pour une livraison le 11 mai 2020.
  • qu’il décide le 28 avril 2020 de conclure une commande de 130 cartons de 6 flacons de gel hydro-alcooliques, pour une livraison 5 jour ouvrés à réception de commande, soit au mieux le 6 mai 2020.
  • qu’il décide le 28 avril 2020 de conclure une commande de 10 000 masques chirurgicaux, pour une livraison au plus tard le10 mai 2020.

Alors monsieur REYNIER, comment pouviez vous annoncer dans votre document de propagande électoral du 17 avril, que tout avait été fait en matière de commande,
si ce n’est que pour tromper les électeurs ?

Lire la suite

Les 'anciens' comprendront, les moins de 50 ans, pas sûr...

1958

 Je suis instituteur, il gèle à pierre fendre, je jette des seaux d'eau dans la cour de récré pour que les élèves puissent faire des glissoires. Tout le monde est content ! On prolonge les récrés.

2018

Je suis directeur, la cour est verglacée, je demande aux ouvriers de l'école de jeter du sel de déneigement sur toute la cour. Tout le monde est content ! On abrège les récrés extérieures.

Lire la suite

Le Maire sortant de Montélimar, cherche à se refaire une santé

Le Maire sortant de Montélimar, 3eme à l'issue du 1er tour, cherche à se refaire une santé aux frais du contribuable

Dl du 200416

Dauphiné Libéré du 16 avril 2020

 

Voici le texte que nous avons envoyé pour le Montélimag :

Il est indécent et scandaleux de constater qu'un Maire sur le point d'être battu aux élections municipale, utilise la pandémie pour se présenter comme le seul actif et donc de promouvoir sa campagne électorale.
Prévenu très tardivement, nous exigeons la parution de notre article, afin de faire connaître à nos électeurs la réalité du groupe majoritaire à la mairie.
Nous nous réservons le droit de porter plainte pour non respect du code électoral.

Résultat des Européenne dans l'Ardèche

Mieux qu'en France : 23.39% pour le RN et 19.01% pour LREM

 

Rn bardella

Photo AFP/Bertrand GUAY                          Jordan Bardella sort grand vainqueur

Un tour d'horizon en Ardèche s'avère prometeur pour les municipales :

Lire la suite

Résultat des Européenne dans la Drôme

Mieux qu'en France : 23.35% pour le RN et 20.52% pour LREM

 

Rn bardella

Photo AFP/Bertrand GUAY                          Jordan Bardella sort grand vainqueur

Un tour d'horizon en Drôme s'avere prometeur pour les municipales :

Lire la suite