Billets de bartholan

Comment relativiser les chiffres

Pour commencer, ils ont remplacer le mot "mort" par le mot "cas".

Ensuite, il est bon de relativiser le nombre de morts pour combattre la peur que le gouvernement de Macron organise tous les jours.

En France les chifres sont les suivants :

- 612.000 personnes décèdent par an (2019), soit 1 681 par jour. L'âge moyen du décès a été de 79 ans,

- 147 500 morts liés au cancer par an (2015), soit 404 par jour.

- 140 000 morts liés au coeur par an (2016), soit 384 par jour.

- 94 000 morts liés à la drogue par an (2019), soit 258 par jour.

- 55 000 morts liés à l'obesité par an, soit 150 par jour.

- 32 156 morts liés au diabète par an, soit 88 par jour.

- 26 600 morts liés aux maladies infectieuses par an, soit 70 par jour.

- 16 500 morts liés aux accidents domestiques par an, soit 45 par jour.

- 16 000 morts liés aux broncho-pneumopathies par an, soit 44 par jour.

- 9 000 décès par suicide (2019), soit 25 morts par jour, surtout en zone rurale,

- 3 236 morts sur les routes, (2019), soit 9 morts par jour.

- 825 morts de coups et blessures volontaires en 2017, soit plus de 2 morts chaque jour. Le nombre de victimes de plus de 15 ans a augmenté de 4 % avec 223 000 victimes déclarées pour un total estimé à 1 million.

On peut noter également :

- 93 000 femmes qui ont été violées en 2018, soit 255 viols chaque jour. Parmi elles «10% seulement portent plainte» et «seulement 10% aboutissent en cour d’assises.»

 

Et ...

- 25 morts par jour du Covid en ce moment pour des personnes de plus de 80 ans, soit 1.5% du nombre de morts en France.

 

De qui se moque t-on ?

Pourquoi la dictature nous impose un comportement obligatoire ?

 

 

Covid-19 : l'origine du virus

L'analyse du Pr Tritto confirme celle du Pr Montagnier

Joseph tritto 02

Un livre polémique vient de sortir en Italie sur les origines de ce virus qui a bouleversé le monde au cours des six derniers mois. Le professeur Luc Montagnier, décrié dans les médias en avril dernier, voit son affirmation que le virus était le résultat d’une manipulation humaine, et s’était échappé (accidentellement) du laboratoire de Wuhan, aujourd’hui reprise dans ce livre.  Nous retraçons les évènements et les extraits d’une interview de l’auteur du livre, le Pr Tritto, dans le média italien Libero.

Lire la suite

Projet d'implant mondial

 
L'abbé Salenave nous entretien de différents sujets tel que la Puce, le coronavirus, la chiffre de la bête etc... vraiment intéressant ! 
Apocalypse de Saint Jean (chapitre 13, versets 16 à 17) : Tous les humains auront la Marque de la Bête et nul ne pourra acheter ou vendre sans la Marque de la Bête ! 
Bille Gates recommande le vaccin avec un implant dans le cadre de la mise en place du Nouvel Ordre Mondial ! 

La prise de conscience serait-elle au sein de l'église ?

Pourtant, la partie la plus effrayante de 2020 est invisible, elle se passe à huis clos :

Lire la suite

La desinformation de BFM WC

BFM TV modifie les propos d’un policier par un montage. Les Grandes Gueules diffusent la version non modifiée

Le masque sur le visage des personnes que l’on interviewe, c’est pratique : puisqu’on ne voit plus les lèvres, on peut modifier à volonté les propos enregistrés, sans que ça ne se voie.

Deux individus de type Africains est devenu deux individus...

Sauf quand… une autre émission du même média décide de diffuser les propos d’origine. C’est ce qui s’est passé avec l’interview d’un policier qui raconte l’agression subie par une infirmière dans un bus. BFM TV a décidé d’utiliser le masquage du visage pour modifier les propos du policier. Cette escroquerie aurait pu passer inaperçue… jusqu’à ce que les Grandes Gueules diffusent la version intégrale.

Regardez, et jugez par vous-même :

Après, les journalistes se demandent la main sur le coeur pourquoi ils font partie des professions les plus détestées de France…

La lettre patriote logo

 

 

La manipulation de la Macronie

Covid : le management par la peur

Dressage

Article du Salon Beige France : Société

Lire la suite

La Macronie en résumé

Ce petit résumé des derniers mois nous éclaire :

Assassinat à Bayonne

Bayonne

Depuis 5 jours, Philippe Monguillot, chauffeur de bus à Bayonne, se trouvait en état de mort cérébrale après une violente agression. Il est décédé ce vendredi 10 juillet à 17h30, a annoncé sa famille à RTL. "Nous avons décidé de le laisser partir. Les médecins étaient pour et nous aussi", a confié l'une de ses filles, Marie.

 

Selon le parquet de Bayonne, Philippe Monguillot a été victime d'une agression "d'une extrême violence" alors qu'il voulait contrôler le ticket d'une personne et exigeait le port du masque pour trois autres. Âgés de 22 et 23 ans et connus des services de police, deux hommes soupçonnés d'avoir porté les coups ont été mis en examen pour tentative d'homicide volontaire et écroués. Deux autres individus, des trentenaires, ont été écroués et mis en examen, notamment pour "non assistance à personne en danger".

L'agression de ce père de famille avait suscité une grande émotion dans la commune basque, tout comme dans le pays tout entier. Mercredi 8 juillet au soir, quelque 6.000 personnes vêtues de blanc ont participé à une marche en hommage à la victime, défilant derrière l'épouse et les trois filles de la victime. 

 

"À ces personnes-là qui ont retiré la vie de mon père, la vie de ma mère, notre vie à nous, qu'elles payent, mais fort. J'ai envie qu'elles souffrent. Je veux qu'elles ressentent ce qu'on ressent là maintenant", avait confié l'une des filles de la victime au micro de RTL. "On nous l'a enlevé, on a rien demandé, il a été travailler et il a trouvé la mort. On ne peut pas enlever la vie de quelqu'un pour un ticket de transport", fustigeait Véronique, l'épouse de la victime, au lendemain du drame.

Lire la suite

Revue de presse Police & Réalités : meurtre d'Axelle

Des précisions sur les circonstances de la mort d’Axelle percutée et traînée sur plusieurs centaines de mètres par une voiture

 

Axelle

L’association « Hors service «  apporte les précisions suivantes suite au décès d’Axelle :

Après nos échanges avec des proches de la victime et des intervenants’ voici la dernière version de l’affaire de la jeune aide soignante mortellement fauchée à Lyon.

Axelle se trouvait avec un groupe d’amis lorsqu’un véhicule avec à son bord plusieurs individus originaires des quartiers Nord Est de LYON a percuté le chien d’un ami d’Axelle.

S’en est suivie une altercation et un appel au 17 de la part des amis d’Axelle.

Axelle s’est positionnée devant le véhicule pour le retenir en attendant l’arrivée de la Police.

C’est alors que le conducteur à percuté la victime qui est tombée sur le capot puis au sol devant le véhicule.

Son conducteur a alors accéléré et Axelle s’est retrouvée coincée sous le véhicule.

Quelques centaines de mètres plus loin le véhicule a reculé décrochant ainsi la victime très gravement blessée puis a pris la fuite en roulant sur la victime qui est rapidement décédée des suites de grâves blessures hémorragiques.

 

Lire la suite