La puce des injectés

Nous l'avons vérifié et c'est terifiant :

Photo smarrtphoneIl est possible de vérifier avec son smartphone, si les personnes présentes autour de vous, sont injectées avec le produit Pfizer, voir le site "Profession Gendarme"

Les "vaccinés" ont donc un code hexadécimal, une adresse MAC Bluetooth unique, qui apparaît à l’écran lorsque le Bluetooth est activé en mode recherche de périphériques.

L'injection génique, baptisée indûment ”vaccin” doit être répété tous les 6 mois, car pour ceux qui y survivent, le corps élimine naturellement le Graphène , conducteur d électricité.

Fonctionnement :
Tant que la micro-puce reste dans la seringue, elle est inactive, mais dès son contact avec le liquide injectable, il se produit une activation radioélectrique de la puce. Beaucoup essaient de justifier la présence de graphène dans le vaccin, lui attribuant des propriétés toxiques, ou une forme d’intelligence qui agirait sur la physiologie du corps. Les propriétés électriques du graphène justifient plutôt sa présence. Au contact du graphène, la puce s’active électriquement et émet son signal Bluetooth, avec son code unique de marquage.

L’élimination progressive du graphène, par les mécanismes naturels du corps, nécessite une réinjection régulière de graphène, afin de maintenir la puce active, d’où ces rappels ad vitam æternam. Lors d’injections multiples, plusieurs puces se retrouvent donc dans un même corps, et la première puce injectée doit donc désactiver les puces suivantes, tout en mémorisant le nombre d’injections, afin de conserver l’identité unique du sujet inoculé.

Toute personne qui ne possèdera pas de puce valide, ou en fonctionnement, sera facilement localisée, puisque l’antenne 5G essayera de corroborer votre position avec celle renvoyée par les détecteurs locaux. Vous serez donc considérés comme asocial ou terroriste et arrêté, afin d’être inoculé de force, après un séjour de rééducation dans un centre “citoyen”. Pour quand ?

Nous y sommes, la chasse aux non-vaccinés est lancée, ils devront céder, de gré ou de force, afin que ce vaste plan de contrôle des populations se mette en place. La technologie est disponible et va rapidement être effective, avant deux ans, les gens découvriront qu’ils se sont faits pucer sans s’en rendre compte !L’avenir de l’humanité est donc dans les mains des “ADN Free”, les non-vaccinés, leur détermination seule peut encore stopper cette folie de l’oligarchie, ces malades congénitaux.

Il vaut mieux être considéré à tort comme ” complotiste” par lucidité que de complice d’une dictature naissante, par confort personnel, sans se soucier des générations à venir.

L’Histoire se répète , cette fois à grande échelle. Il faut se réveiller, s’il n’est pas déjà trop tard ?